Mastering VI Les outils dynamiques

En-tete mastering 6 KR

 

Suite et fin de notre panoplie du « masteriseur In The Box!! »

 

La compression mulibande est, elle aussi, souvent associée au mastering. Bien maitrisée, elle vous permettra d’optimiser les différents registres dans toutes leurs intensités. Un mixage bien harmonisé, un grave profond et contrôlé et une belle présence sans agressivité peuvent être obtenus grâce à la compression multibande.

La gestion de la stereo
Cette dernière étape artistique est souvent l’occasion de finaliser l’image stéréo globale du mix. Simple ou multi-bandes, eux aussi, ils peuvent aider à obtenir de la clarté, de la définition par l’élargissement et du punch sur certaines fréquences en resserrant l’image. Un excès d’imager stéréo se traduit par une perte du centre et du corps du mix et s’accompagne souvent d’une perception exagérée des hautes fréquences !
Le limiteur,
Souvent placé en bout de chaine, le limiteur éliminera radicalement les crêtes dépassant un certain niveau et fixera le niveau maximum admis, (légèrement en dessous de 0dB peak pour éviter de saturer certains convertisseurs). L’abus du limiteur est synonyme de fichier écrasé et peu agréable à l’écoute. Comme il est le dernier, cet étage est généralement accompagné d’un dithering qui est destiné à adapter votre résolution de travail au format final recherché. Nous en parlerons en détail lors d’un prochain rendez-vous.

Pour finir, parlons de l’analyseur. Même s’il faut avant tout faire confiance à ses oreilles, nous avons évoqué les cas dans lesquels l’œil doit venir au secours de l’oreille. Il pourra tout aussi bien confirmer vos impressions auditives que venir les compléter. Le spectre, la stéréo, le corrélateur de phase, les niveaux instantanés ou intégrés, (calculés sur un laps de temps glissant) sont autant d’indications qui vous permettent de vérifier que vous « ne sortez pas des clous »

6000_mkii

Le system 6000 de tc.electronic, véritable couteau suisse de traitement audio s’est imposé comme un incontournable du genre. Pour ma part, je possède les 2 versions de cette machine dont je ne pourrais absolument plus me passer !

Mastering VI – les outils – part 2

Continuons notre inventaire de la parfaite panoplie de l’ingénieur de mastering:

Tout d’abord… le contrôleur d’écoute

Si vous avez opté pour une solution « Dans la boite », en dehors des enceintes elles-mêmes, vous n’échapperez pas à un autre élément « en dur »: le contrôleur d’écoute. Au minimum, il devra comprendre un gros bouton de volume, (avec une graduation facilement repérable), un sélecteur d’entrées, un switch « Dim » et un autre pour la sommation mono. De plus, en cas d’utilisation de plusieurs écoutes, votre choix devra se porter sur un modèle qui propose des départs vers des circuits distincts et ajustables afin de pouvoir les calibrer rigoureusement les niveaux des uns par rapport aux autres.

Fig Control Ecoute

Obligatoirement ergonomique et en face de vous, votre « commande des gaz » ! Sans elle, impossible de naviguer entre les points de niveaux références que nous avions mis au point dans notre « initiation au mastering part II »

Les EQ’s.

Un égaliseur flexible, ergonomique et transparent doit faire partie de votre boite à outils. L’ajustement de la balance tonale d’un mastering constitue le premier point critique du processus. Un grand nombre de bandes et un filtre coupe-bas seront alors requis. Dans une toute première phase de neutralisation des défauts, la transparence de l’égaliseur est indispensable. L’EQ à phase linéaire est alors souvent conseillé. Cette particularité permet d’éliminer la distorsion de phase occasionnée par les délais qu’imposent les traitements des diverses plages de fréquences et de conserver l’intégrité des signaux complexes que nous traitons en mastering. Une autre EQ à caractère plus prononcé, émulant un standard analogique, par exemple, pourra vous aider à souligner une texture et à traiter musicalement le signal.

Fig 1 Manley

Les gros modules analogiques restent un must… même si nombre d’émulations logicielles d’aujourd’hui sont satisfaisantes!

Promis, je vous parle très vite des outils dynamiques!